S’il est une chose qu’Internet a démocratisé au plus haut point : c’est son système marchand. En effet, bien que balbutiant à ses débuts, force est d’admettre qu’acheter et commander en ligne est devenu au fil des ans une norme bien ancrée dans nos habitudes de consommateurs. Avec un système de livraison à domicile toujours plus performant et ergonomique : sommes-nous condamnés à rester cloîtrer chez nous ?

Livraison à Domicile : une habitude ancrée !

Livraison à Domicile : sommes-nous destinés à ne plus sortir de chez nous ?S’il est une habitude dont nous avons du mal à nous défaire : c’est bien celle de l’achat en ligne. À un point tel que désormais, acheter local chez le primeur du coin en devient presque une revendication. Il faut bien admettre qu’Internet et ses cyber-commerces ont ouvert chez les consommateurs des services et des possibilités incroyables, relevant de la science-fiction au moment de leurs mises en place : la livraison à domicile était née (en ligne) !

Il est aujourd’hui possible d’acheter presque tout et n’importe quoi de chez soi, sans avoir à bouger le petit doigt. Produits alimentaires, appareils ménagers, vêtements… Des millions d’articles, plus ou moins utiles, plus ou moins futiles, sont à portée de main et peuvent se retrouver dans notre boîte aux lettres le lendemain même.

Et nous pouvons pousser le bouchon encore plus loin avec la possibilité de se former, de se qualifier et d’apprendre à l’aide d’un simple ordinateur et d’une bonne carte de crédit. Le fait est sous nos yeux : il serait aisé de nos jours de vivre une vie « normale » sans avoir à sortir de notre domicile. La question qui se pose désormais est la suivante : est-là ce que nous désirons le plus ?

Cette question est légitime, puisque bénéficier de telles offres constitue tout de même un gain de temps non-négligeable dans notre vie de tous les jours. Sachant que la vie professionnelle d’un Français lambda occupe presque 80% de son temps : on ne peut pas condamner de vouloir optimiser le peu de temps restant.

La complication de se détacher de ce système vient notamment des géants du web qui savent manier à la perfection ces prestations pour coller aux mieux à nos habitudes de vies. Dès lors, il est facile de se laisser séduire : récupérer ses courses au drive après le travail permet d’éviter de passer une heure à faire la queue en magasin.

Pour autant, il ne faut pas que cette habitude, bien que compréhensible, ne nous transforment en assistés incapables de se débrouiller autrement qu’en sortant sa carte bleue. Comme la plupart des outils, il faut savoir s’en servir correctement : sans se blesser et sans blesser les autres. En définitive, il ne sert à rien de gagner du temps sur un point A pour perdre l’équivalence sur le point B.

Il faut donc rester prudent sur la manière que nous avons d’utiliser les sites en ligne, car il a été démontré depuis longtemps que l’impulsion de l’achat sur un site marchand vient d’une vitrine aguicheuse ou d’une pub qui nous a influencé quelques minutes plus tôt. Et si Internet semble sans fond, il ne faut pas oublier que les portefeuilles, eux, ne le sont pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *