Comme vous le savez sans doute, le e-commerce a depuis quelques années repensé le système d’achat en ligne et a fait évoluer de force la manière de transporter un colis jusqu’à son destinataire. La Poste, fer de lance de notre intuition publique s’est vu être mise de force à la concurrence, face à de nouveaux tiers possédant moins de contraintes et proposant plus de compétitivité. Ceci étant dit, aucun monopole ne s’acquiert sans les bons outils qui vont avec.

E-Commerce : Une armée d’employés aidés par le numérique !

E-Commerce : Les différents outils aux services des livreurs !Le numérique prend en effet une place plus qu’importante dans la vie d’un livreur. Pouvoir s’appuyer sur des outils logistiques et fonctionnels est bien sûr une clé de voûte dans ce milieu. Pour autant, il ne faudrait pas oublier l’ancêtre de tous ces systèmes, le plus ancien mais aussi le plus utile de tous encore aujourd’hui : le Pass PTT !

Ressemblant à une clé tout ce qu’il y a de plus ordinaire, ces passes permettent notamment aux agents des services publics de pouvoir entrer au sein de résidences privées agrées et d’ouvrir bien sûr les boîtes aux lettres de usagers. Ainsi, bien que considéré comme vieillissant et pour le moins archaïque, cet outil reste le monopole de La Poste et se voit utilisé quotidiennement. La plupart des professionnels agrées sont également détenteurs de ces passes.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il faut penser en permanence à l’avenir, et ce dernier est aujourd’hui représenté par la numérique, notamment via la norme Vigik. Si vous ne connaissez pas son nom, il y a pourtant fort à parier que vous avez déjà utilisé ce système, chez vous ou chez vos amis, puisque c’est le système de badge sans contact qui orne de plus en plus de résidences locatives en, France.

Si les boîtes aux lettres nécessitent toujours les bonnes vieilles clés physiques, nous pouvons facilement imaginer qu’un système équivalent vienne les orner d’ici à quelques années. En effet, il ne faut pas oublier la règle numéro un de l’e-commerce : le client doit obtenir son dû le plus rapidement possible. Les livreurs sont alors tenus de transporter le précieux colis vers sa destination en un temps quasiment record.

Pour ce faire, la plupart des professionnels utilisent divers outils informatiques et logiciels afin de gagner la moindre petite seconde sur le moindre petit trajet. Ainsi, ces logiciels calculent avec une précision redoutable les déplacements des salariés afin de générer le meilleur itinéraire et grouper un maximum de colis en un seul voyage.

À l’échelle de plusieurs milliers d’employés, cette mécanique est si huilée que le moindre grain de sable peut perturber l’ensemble de la ruche !

E-Commerce : Les différents outils aux services des livreurs !Et ce n’est pas terminé, puisque toujours dans l’optique de gagner du temps, certains livreurs se débarrassent de certaines normes de livraisons au dépend de l’usager. En effet, si la plupart des colis sont envoyés « sans signature », c’est-à-dire directement placé dans la boîte aux lettres, d’autres le sont « remis contre signature ». Et cette norme n’est pas anodine, puisqu’elle permet de protéger le vendeur du produit ainsi que l’usager d’une erreur ou d’un dommage qui serait survenu lors du transport. Pourtant, beaucoup la délaisse et place directement le dû dans la boîte sans même prévenir ou faire signer le destinataire.

Cela peut rendre délicate une réclamation en cas de litige, puisque l’usager était censé signer le pli. Cette habitude n’est cependant pas étonnante, puisque il a été reconnu qu’un utilisateur manifestait son mécontentement plus souvent lorsqu’il y avait un retard de livraison plutôt qu’un pli non signé. Et si cela peut arranger le transporteur, qui ne veut pas perdre du temps avec les bâtiments d’une résidence, les interphones et tout le reste, alors pourquoi se priver si cet « accord tacite » semble convenir à tout le monde ?

Le numérique et la logistique sont donc au cœur du métier de transporteur, notamment à grande échelle. Il n’est pas à exclure que ces systèmes se verront améliorés au fil des années pour répondre aux demandes de plus en plus croissantes. Cependant, il faudra rester vigilant, car de nouvelles méthodes de fonctionnement impliquent de nouvelles déconvenues à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *