Leader incontesté du marché en ligne mondial, la très populaire firme Amazon continue de battre des records et fait tout pour que la tendance ne fléchisse pas. Avec plus de 136 milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2017, c’est un véritable empire qui se dresse sur le commerce en ligne. Mais d’où vient cette assurance ?

Amazon : diviser pour mieux régner !

En France, comme ailleurs, Amazon est parvenu au fil des années à imposer sa vision empirique du marché et à proposer des prix ainsi que des délais de livraisons toujours plus compétitifs. La méthode du géant Américain n’est pas un secret : cet exploit n’est faisable qu’au prix d’une logistique agressive ainsi que des services toujours plus proches des consommateurs.

En effet, pour délivrer des milliards de produits par an dans des temps très court, il faut avant tout une stratégie efficace et quasi-infaillible. Tout cela sans compter le service « Prime » de l’entreprise qui se paie le luxe de livrer en 24 heures : un contrat que la plupart des professionnels tiers du milieu ne peuvent honorer. Ainsi, ce ne sont pas moins de 5 centres logistiques qui fleurissent sur le territoire Français, avec plus de 4.000 salariés œuvrant chaque jour pour satisfaire des millions de consommateurs.

Ces chiffres devront d’ailleurs être revu à la hausse très bientôt, puisque l’appétit du cybermarchand est tel qu’il projette déjà d’ouvrir de nouvelles antennes, promettant au passage des offres d’emplois tout aussi croissantes. Dans les faits, la vérité est bien moins glorieuse, puisque ce sont des automates qui commencent à remplacer petit à petit les mains humaines, considérés comme trop coûteuses (et probablement trop syndiquées aussi).

Amazon tisse une toile d'araignée de Centres Logistiques en France !

Toujours est-il que cette implantation massive et forte sur tout le pays permet d’appliquer une politique assurant presque le monopole du marché en ligne. Bien entendu, d’autres colosses, notamment E-Bay, sont toujours présents et constituent une concurrence sérieuse, mais la faculté d’Amazon à se diversifier dans son offre de service, comme les prestations aux entreprises, la livraison un jour ouvré et un service de vidéo en streaming font qu’il est difficile de stopper, voire de freiner, cette machine lancée à pleine vitesse.

À terme, le but pour Amazon de cette politique du « diviser pour mieux régner » permettra de couvrir même les territoires les plus ruraux et peu accessibles de France. En alimentant cette habitude d’assistanat surfant sur la mode du « Click’n Collect », de plus en plus d’internautes favoriseront l’achat en ligne à récupérer dans sa boîte aux lettres plutôt que de continuer à aller chiner en magasin. D’ailleurs, c’est ce genre de démarche ultra-compétitive qui est à l’origine de la récente faillite des magasins Toys’R’Us ou La Grande Récré, incapables de rivaliser avec une telle déferlante commerciale.

Le tout à l’heure actuelle est donc de se questionner sur l’avenir que nous souhaitons avoir, et avec quels prestataires nous voudrons l’atteindre. En attendant, Internet n’attends pas, et ceux qui savent s’en servir non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *